CONTRE LA MONTÉE DU REVANCHISME. Un appel solennel de 182 participants à l’Euromaidan

LA MENACE DU REVANCHISME AUGMENTE EN UKRAINE

Les autorités défient ceux qui défendent l’Ukraine contre l’agression russe. Des volontaires arrêtés de manière injustifiée restent derrière les barreaux. L’attirail des affaires judiciaires montées contre les dirigeants et les participants à la Révolution de la dignité s’étend systématiquement. Avec le consentement tacite et même le soutien des autorités, les forces pro-russes et les agents directs du Kremlin se sentent pousser des ailes. Des tentatives sont faites de façon provocatrice pour compromettre la mémoire des héros du Maidan et pour réviser la mémoire nationale. La loi sur la langue officielle est ignorée. La mise en œuvre du programme de l’Ukraine en vue de l’adhésion à l’Union européenne et à l’OTAN est au point mort.

Sous la direction du président Volodymyr Zelensky, les autorités ont poussé le pays au bord d’une crise massive et d’un effondrement économique. L’inexpérience, l’incompétence et le désordre règnent dans la gouvernance du pays.

Nous, participants à la Révolution de la dignité, soldats-défenseurs de l’Ukraine contre l’agression russe, bénévoles et militants de la société civile, politiciens et diplomates, personnalités culturelles et artistiques, patriotes, nous mettons en garde le gouvernement actuel contre les intentions d’attaquer les idéaux du Maidan et le choix européen de l’Ukraine.

La révolution de la dignité ne peut pas être arrêtée.

Le Maidan n’a pas été une émeute spontanée ou arbitraire. Le Maidan est un exemple historique de solidarité nationale et sociale, de soutien mutuel et d’abnégation des Ukrainiens. Il s’agit d’une renaissance civique qui établira inévitablement une nouvelle Ukraine.

Indépendamment de nos divergences de vues et de convictions politiques, nous avons été, sommes et serons ensemble aux côtés d’une Ukraine libre et juste.

Ne testez pas la volonté des gens libres.

Le match revanche ne passera pas.

Nous avons été et restons fidèles au serment prêté à l’Ukraine sur le Maidan.

En cette période de danger croissant, nous appelons toutes les forces nationales et sociales à se tenir côte à côte contre le revanchisme et pour la protection du Maidan et la liberté de l’Ukraine.

PUBLIÉ LE 6 MAI 2020 DANS UKRAINSKI TYZHDEN

PREMIERS SIGNATAIRES:

Vyacheslav Bryukhovetsky, héros de l’Ukraine, président honoraire de l’Université nationale « Kyiv-Mohyla Academy », membre du groupe d’initiative « Premier décembre », membre du Conseil stratégique du Mouvement contre la capitulation.

Yosyf Zissels, membre du groupe d’initiative du 1er décembre, coprésident de Vaad Ukraine, vice-président exécutif du Congrès des communautés nationales d’Ukraine.

Eskender Bariev, président du conseil d’administration du Crimean Tatar Resource Centre.

Igor Kozlovsky, prisonnier des occupants russes du Donbass, théologien, président du Centre d’études religieuses et des relations spirituelles internationales, membre du groupe d’initiative « 1er décembre ».

Ilmi Umerov, vice-président des Mejlis du peuple tatar de Crimée, prisonnier politique du Kremlin.

Olena Styazhkina, écrivaine, chercheuse à l’Institut d’histoire de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine.

Mykola Ryabchuk, président honoraire du club ukrainien PEN.

Diana Klochko, critique d’art, employée du Centre culturel et artistique de l’Université nationale « Kyiv-Mohyla Academy ».

Leonid Finberg, directeur du Centre pour l’étude de l’histoire et de la culture de la communauté juive d’Europe orientale à l’Université nationale de Kiev-Mohyla Academy, rédacteur en chef de la maison d’édition Dukh i Litera.

Natalka Bilotserkivets, écrivaine, éditrice de Culture ukrainienne.

Yuriy Makarov, journaliste, écrivain, président du comité du prix national Taras Shevchenko d’Ukraine.

Serhiy Kvit, professeur à l’Académie de l’Université nationale de Kiev-Mohyla, ancien ministre de l’Éducation et des Sciences (2014-2016), membre du Conseil stratégique du Mouvement contre la capitulation.

Maksym Strikha, écrivain, scientifique, sous-ministre de l’Éducation et des Sciences d’Ukraine (2008-10 et 2014-19).

Volodymyr Vasylenko, diplomate, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, représentant de l’Ukraine au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (2006-10), membre du Conseil stratégique du mouvement contre la capitulation.

Volodymyr Ohryzko, diplomate, homme politique, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine (2007-2009), membre du Conseil stratégique du Mouvement contre la capitulation.

Dmytro Yarosh, commandant de l’armée ukrainienne des volontaires.

Yuriy Shcherbak, écrivain, diplomate, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire.

Roman Bezsmertny, homme politique, diplomate, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, vice-premier ministre d’Ukraine (2005), membre du conseil stratégique du mouvement contre la capitulation.

Danylo Lubkivsky, diplomate, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire, ministre adjoint des Affaires étrangères de l’Ukraine (2014), membre du conseil stratégique du mouvement contre la capitulation.

Mykhailo Basarab, membre du Présidium de la Commission publique d’enquête et de prévention des violations des droits de l’homme en Ukraine, membre du Conseil de coordination du Mouvement contre la capitulation.

Andriy Levus, homme politique, député (2014-19), ONG « Free People », membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Ivanna Klympush-Tsintsadze, députée populaire d’Ukraine, Faction de solidarité européenne, présidente de la commission Verkhovna Rada sur l’intégration de l’Ukraine à l’UE.

Mykhailo Honchar, président du Center for Global Studies « Strategy XXI », membre du conseil stratégique du mouvement contre la capitulation.

Anna Hopko, députée, présidente de la commission des affaires étrangères (2014-2019).

Volodymyr Vyatrovych, historien, député, Faction de solidarité européenne.

Yuriy Syrotiuk, participant et auteur du terme « Révolution de la dignité », un vétéran de la guerre russo-ukrainienne, président de la faction Svoboda au conseil municipal de Kiev.

Andriy Biletsky, premier commandant du régiment Azov, chef du parti du Corps national.

Mykola Kniazhytskyi, journaliste, député, Faction de solidarité européenne.

Victor Kononenko, lieutenant-général, vice-président de la SBU (2017-19).

Yulia Klymenko, députée, Voice Faction.

Iryna Moryak, présidente du conseil politique du parti ukrainien galicien.

Mykhailo Ratushny, président du Conseil ukrainien de coordination mondiale.

Danylo Dotsenko, général de division, chef du Département de la protection nationale des services de sécurité de l’Ukraine (2017-19).

Oleksandr Sych, président du conseil régional d’Ivano-Frankivsk, vice-premier ministre d’Ukraine (2014), vice-président de l’Union pan-ukrainienne de Svoboda.

Andriy Teteruk, vétéran de la guerre russo-ukrainienne, ex-commandant du bataillon des Casques bleus, député (2014-19).

Igor Mykhaylenko, deuxième commandant du régiment Azov, chef de l’ONG des escouades nationales.

Alexander Skipalsky, lieutenant-général, président honoraire de la confrérie Volyn.

Pavlo Bilous, vétéran de la guerre russo-ukrainienne, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Serhiy Vysotsky, journaliste, homme politique, député (2014-19), membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Andriy Yusov, École de politique responsable, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Myroslav Hai, chef de la Peace and Co Charitable Foundation, vétéran de la guerre russo-ukrainienne, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Oleg Vitvitsky, porte-parole de Maidan Self-Defense of Ternopil Region.

Oles Horodetsky, Coordinateur du comité d’organisation d’Euromaidan à Rome.

Yuriy Hudymenko, co-fondateur du parti Hache démocratique (2018).

Ihor Lapin, homme politique, député (2014-19), vétéran de la guerre russo-ukrainienne, bataillon Aidar, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Maxim Zhorin, troisième commandant du régiment Azov, chef d’état-major du Corps national.

Natalia Lukovska, coordinatrice du Surrender Movement (Stryi).

Yuriy Mindyuk, directeur du Fonds de soutien aux initiatives démocratiques.

Stanislav Fedorchuk, membre du groupe de travail Euromaidan à Donetsk.

Yuriy Honcharenko, co-fondateur du Mouvement national conservateur.

Myroslava Barchuk, journaliste, présentatrice télé, membre du PEN Club ukrainien.

Stefan Bandera, journaliste-traducteur (Canada).

Eugene Bystritsky, philosophe.

Matthew Weisberg, artiste.

Andriy Vasylchenko, chercheur principal à l’Institut de philosophie nommé d’après G. Skovoroda, rédacteur en chef de l’édition ukrainienne du Dictionnaire européen des philosophies.

Mykhailo Vynnytskyi, professeur à l’Académie de l’Université nationale de Kiev-Mohyla et à la Lviv Business School de l’Université catholique d’Ukraine.

Taras Wozniak, philosophe, rédacteur en chef du magazine Yi.

Karl Volokh

Mykola Horbal, écrivain, ancien prisonnier politique.

Vladimir Gorbach, analyste politique, Institut de coopération euro-atlantique.

Vladimir Dubrovsky, économiste.

Gennady Druzenko, co-fondateur et chef de PDMSh eux. Mykola Pirogov.

Volodymyr Yermolenko, philosophe, écrivain, membre du groupe d’initiative First of December.

Alexander Irvanets, écrivain.

Oleksandr Ivanov, Transition to Ukrainian Initiative, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Vakhtang Kebuladze, philosophe, professeur à l’Université nationale Taras Shevchenko de Kiev.

Dmytro Krapivenko, rédacteur en chef du magazine Ukrainian Week.

Hennadiy Kurochka, membre du conseil d’administration du Ukrainian Crisis Media Center.

Dmytro Lykhoviy, journaliste, rédacteur en chef de Novynarny.

Taras Stetskiv, président de l’Initiative Zarvanytsia. Député du peuple de l’Ukraine de cinq convocations.

Volodymyr Omelchenko, responsable des programmes énergétiques au Centre Razumkov.

Pavlo Orynchak, ambulancier paramédical, bénévole de PDMSh 

Oleksiy Panych, philosophe, traducteur, membre du PEN Club ukrainien.

Serhiy Parkhomenko, rédacteur en chef du journal Govoryt Donbas, membre du Conseil de coordination du mouvement contre la capitulation

Valeriy Pekar, maître de conférences à la Business School de l’Université nationale de Kiev-Mohyla Academy.

Rostyslav Semkiv, professeur à l’Académie de l’Université nationale de Kiev-Mohyla, directeur de la maison d’édition Smoloskyp.

Gleb Babich, vétéran de la guerre russo-ukrainienne, ONG Sprava Hromad.

Oleksandr Pohrebysky, un vétéran de la guerre russo-ukrainienne, ONG Sprava Hromad.

Elena Snigir, chercheur en relations internationales.

Yevhen Stepanenko, journaliste, réalisateur, vétéran de la guerre russo-ukrainienne.

Serhiy Dzherdzh, président du Parti républicain ukrainien.

Volodymyr Tykhy, réalisateur, association Babylon 13.

Serhiy Fomenko (« Foma »), musicien, groupe de rock Mandry.

Dmitry Chekalkin, producteur, directeur de DIVA Production.

Boris Zakharov, directeur de la Man and Law Charitable Foundation.

Oleksandr Pavlichenko, directeur exécutif de l’Union ukrainienne des droits de l’homme d’Helsinki.

Anatoliy Podolsky, directeur du Centre ukrainien d’études sur l’Holocauste.

Marina Gogulya, critique littéraire, Institut de littérature, Académie nationale Shevchenko des sciences d’Ukraine.

Oleksandr Pshenik, participant à la Révolution de la dignité, participant à la révolution Orange, militant du parti Hache démocratique (libéral).

Igor Artyushenko, député (2014-19)

Natalia Veselova, députée (2014-19)

Ostap Yednak, député (2014-19)

Oleg Medunytsia, député (2014-19)

Oksana Yurynets, députée (2014-19)

Vladislav Vasyl, co-fondateur du Mouvement national conservateur.

Leontiy Shipilov, membre de la Commission électorale centrale (2018-2019).

Victor Bobirenko, politologue, publiciste (Sumy).

Pavlo Sadokha, président de l’Union des Ukrainiens du Portugal.

Boris Babin, docteur en droit, professeur.

Oleksandr Yasenchuk, chef d’une division de l’ONG Maidan Self-Defense dans la région de Tchernihiv.

Mykola Marchenko, juriste, expert en droit constitutionnel de l’Association des avocats ukrainiens, membre du conseil de coordination du mouvement contre la capitulation.

Andriy Kukharuk, Association publique des affaires ukrainiennes (Tchernivtsi).

Solomiya Farion, présidente du Congrès nationaliste des jeunes.

Mikhail Grechukhin, chef de projet LimpidArmor, participant à l’opération anti-terroriste, Parti Hache démocratique.

Igor Guz, co-coordinateur du Volyn Regional Maidan.

Taras Grebenyak, Association publique des affaires ukrainiennes.

Yevhen Hirnyk, député (quatrième et cinquième législatures)

Dmitry Kharkov

Vitaliy Martyniuk, directeur exécutif du Center for Global Studies « Strategy XXI ».

Pavlo Lakiychuk, chef des programmes militaires du Centre d’études mondiales « Stratégie XXI », capitaine de grade I (en réserve).

Oksana Ishchuk, responsable des programmes d’information et des communications stratégiques du Centre for Global Studies « Strategy XXI ».

Igor Stukalenko, chef des programmes énergétiques du Centre d’études mondiales « Stratégie XXI ».

Bohdan Ustymenko, avocat international.

Anna Lenchovska, psychologue, directrice du Centre éducatif de Kiev « Espace de tolérance ».

Igor Huk, professeur de médecine, membre étranger de la NASU.

Gennady Boryak, directeur adjoint de l’Institut d’histoire de l’Ukraine de l’Académie nationale des sciences d’Ukraine.

Natalia Starchenko, chercheur à l’Institut d’archéographie et d’études des sources ukrainiennes, Académie nationale Hrushevsky des sciences d’Ukraine.

Sviatoslav Abramyuk, chef de l’organisation régionale Ternopil de VUT « Prosvita ».

Roman Malko, journaliste blessé sur le Maidan (Kiev).

Bohdan Yatsun, membre du conseil d’administration de l’association Maidan Obukhivshchyna.

Lydia Volyanska, traductrice.

Vasyl Popovych, chef du siège de la résistance nationale dans la région d’Ivano-Frankivsk.

Kateryna Rapay, artiste, Ballet-Theatre Jacobson, Saint-Pétersbourg.

Anna Umanska, chercheuse au Centre pour l’étude de l’histoire et de la culture de la communauté juive d’Europe orientale.

Tetyana Kalita, directrice générale de l’Institut international de diplomatie culturelle.

Anna Prokhorova, directrice adjointe du Centre d’étude de l’histoire et de la culture de la communauté juive d’Europe orientale.

Bohdan Yaremko, président de l’organisation régionale Ternopil du parti Voice.

Iryna Yaremchuk, responsable de l’ONG « ATOM ».

Mykhailo Kirsenko, historien, professeur.

Bohdan Chuma, historien, maître de conférences à l’Université catholique ukrainienne.

Mykola Lazarovych, volontaire de la guerre russo-ukrainienne, professeur, maître deconférences à l’Université économique nationale de Ternopil.

Tatiana Balabushevich, historienne.

Anatoly Akhutin, philosophe.

Natalia Pertsovych, bénévole et militante de l’ONG « Affaires communautaires » (Ivano-Frankivsk).

Oleg Olshansky, personnage public (Soumy).

Roman Hrytskiv, historien, personnage public (Lviv).

Marianne July, directrice artistique.

Elkhan Nuriev, directeur exécutif du Centre de Kiev pour la recherche journalistique GUAM « Route de la soie ».

Oleksiy Sinchenko, critique littéraire.

Taras Zen, journaliste (Ivano-Frankivsk).

Yurko Antonyak, personnalité publique, Garde publique (Lviv).

Elena Golub, artiste.

Mykhailo Hutor, Candidat en science politique (Kiev).

Petro Yakovenko, universitaire.

Gennady Ivanushchenko, historien, archiviste, Service d’information ukrainien.

Alexander Strazhny, écrivain, directeur du Centre international Astralit.

Volodymyr Bartsos, député du conseil régional de Vinnytsia.

Pavlo Hobot, personnage public (Dnipro).

Oksana Tanyuk, critique de théâtre, dramaturge.

Petro Makovsky, personnalité publique, président de la Stryi Cooperative Initiative, fondateur de la première coopérative de crédit en Ukraine « Vygoda ».

Pavlo Sachek, directeur de la maison d’édition.

Andriy Rybalko, personnalité publique, vice-président du Mouvement des jeunes.

Mykhailo Ratushnyak, entrepreneur, philanthrope (Ternopil).

Oleg Fershtynsky, président du conseil de surveillance de la Fraternité étudiante de la région de Lviv.

Anatoliy Hryva, greffier de la quatrième centurie Cosaque du Maidan.

Lyudmyla Dolgonovska, co-fondatrice du réseau ANTS, 

Victor Kononenko, lieutenant-général.

Volodymyr Babenko, chef de l’organisation régionale de Dnipropetrovsk « Vétérans du contre-espionnage militaire de l’Ukraine ».

Petro Skyba, colonel, vétéran de la guerre russo-ukrainienne.

Yaroslav Lavrov, chef de la branche régionale de Tcherkasie du parti politique Axe démocratique.

Oleksandr Hrebenyuk, ONG d’assistance à l’armée, entrepreneur (Rivne).

Dmitry Lubkin, président de l’ONG « My Voice ».

Igor Magnovsky, expert de l’Association des avocats ukrainiens en droit constitutionnel et municipal.

Oleksandr Lebid, président de la branche régionale de Zaporizhia du Parti Hache démocratique.

Alina Sarnatska, chef de l’ONG Women’s Strategy, présidente du parti Hache démocratique

Khrystyna Morozova, co-coordinatrice du projet Train to Mariupol, membre du parti Democratic Axe.

Maksym Dizhechko, président de l’ONG hache démocratique de la Horde, Parti Hache démocratique.

Ivan Kostenko, historien, vétéran de 79 DShB, Parti Hache démocratique.

Nestor Volya, blogueur socio-politique, ONG « Union ukrainienne des blogueurs ».

Papa Ostrobrod, entrepreneur, bénévole, bénévole.

Yuriy Zdor, chef de la branche de Tchernihiv du parti Axe démocratique.

Vitaliy Fedorinin, participant aux affrontements du 19 au 20 février, directeur de l’ONG Nouvelle Génération, chef du club historique militaire de l’Ordre des Paladins.

Natalia Vyatkina, philosophe, chercheuse senior à l’IF NASU.

Serhiy Repik, Congrès nationaliste des jeunes.

Orest Chris, acteur, auteur et interprète.

Hryhoriy Sivachenko, participant à l’opération anti-terroriste dans le Donbas, invalide de guerre, militaire de réserve.

Andriy Titov, coordinateur de l’autodéfense, district de Shevchenkivskyi, Kiev.

Vladimir Chinarov, physicien, chercheur scientifique, Univ. de Toronto, Canada.

Maria Goncharenko, architecte, scientifique.

Vyacheslav Dubinets, ingénieur, directeur de société informatique.

Valentin Shkarupa, président de l’ONG Patriot (Nizhyn).

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur pinterest